topo fr

Association Publique Internationale des Fideles

Association Publique Internationale des Fideles

Inscrição

L'Historique de L’Apostolat de Fatima

Pour retracer l’histoire de l’Apostolat Mondial de Fatima il faut rétrocéder à l’histoire de son prédécesseur, l’Armée Bleue de Notre Dame de Fátima, en St. Mary de Plainfield, une petite paroisse de l’État de New Jersey, aux Etats-Unis. Pourquoi? Parce que ce fut son pasteur, M. l’Abbé Harold V. Colgan, qui posa les fondations de ce mouvement catholique marial. Tout a commencé alors qu’il promit à Notre Dame, si Elle le guérissait, de consacrer le reste de sa vie à prêcher Sa dévotion.

Le miracle survint et le pasteur de St. Mary de Plainfield tint parole. Deux fois la semaine il voulut prêcher dans son église sur la Sainte Mère de Dieu. Ils furent nombreux à entendre ses sermons.

Printemps de 1947. L’Évêque de Leiria, à Fatima, bénit la statue de la Vierge pèlerine, destinée à visiter les États-Unis. Le Message de Fatima allait maintenant entrer dans les mass media américains. Le Curé Colgan, pénétré de la révélation privée que Notre Dame avait donnée à Fatima, pensa que la meilleure chose qu’il pouvait faire était de la répandre dans sa paroisse et de la faire vivre par ses paroissiens, qui répondraient aux demandes de la Bienheureuse Mère. Pour ce faire, il résuma le Message de Fatima en trois volets: La dévotion au Coeur Immaculé de Marie, la méditation quotidienne du Rosaire et la fidélité à et sanctification de son devoir d’état.

Le projet était de répondre aux demandes de Notre Dame et en faisant cela de hâter l’avènement de la Paix et la conversion de la Russie, comme Elle l’avait promis à Fatima.
La campagne fut tout à fait couronnée de succès.

Cependant, le Curé Colgan savait qu’il n’était pas suffisant d’avoir de bonnes intentions que l’on pouvait facilement oublier avec le temps. Alors, il pensa ajouter aux trois aspects susmentionnés, deux autres, totalement extérieurs au Message. Le premier était la signature d’un petit engagement à observer les demandes de Notre Dame; le deuxième, le port d’un signe extérieur, une médaille ou un ruban de couleur bleue, pour rappeler la promesse.

L’enrôlement serait libre et ne comporterait de vœu d’aucune façon.

La petite paroisse St. Mary s’y enrôla en masse.
« Nous serons l’Armée Bleue de Marie et du Christ, contre l’armée rouge du monde et de Satan », déclara, en chaire, le Père Colgan.

Quelques jours plus tard, le pasteur de Plainfield invitait le brillant écrivain John Haffert, auteur de nombreux volumes, à donner une conférence à ses ouailles. Haffert parla des apparitions de Fatima. Bientôt, il s’a perçut qu’il parlait à une assistance extrêmement attentive à ce qu’il disait. L’idée lui vint d’étendre une telle expérience à d’autres paroisses et nations.

Un tel projet était audacieux, mais ni le Curé Colgan ni Haffert étaient le genre de personnes à fuir la responsabilité de l’avenir.

Ainsi est née l’Armée Bleue. Dès lors, Colgan et Haffert travailleront en conjoint: un est la flamme, l’autre le tonnerre. Mais les deux planifient et exécutent. Colgan a même vendu son auto pour couvrir les premiers déboursés.

En mai de la même année, l’humble prêtre de paroisse de Plainfield se rendit au Vatican pour présenter le projet au Saint-Père, Pape Pie XII, qui le reçut en disant: «Comme chef mondial contre le communisme, je vous bénis et tous les membres de l’Armée Bleue». La fondation de l’Armée Bleue était réalisée.

Comme le feu, elle se propage par tout le monde. En 1950, il y avait déjà un million de membres enregistrés. En 1953, cinq millions, et de nos jours, le nombre va au-delà de vingt millions, répandu en plusieurs pays autour du monde.

La rapidité extraordinaire de ce mouvement en si peu de temps a été la réaction naturelle aux appelles de Notre Dame de Fátima et sa description précise de l'actuelle crise morale, spirituelle et religieuse du monde. Le message a été divulgué par l'utilisation intensive de tous les moyens, en formant des groupes de prière, appelés "cellules", qui vont se multiplier eux-mêmes, l'utilisation de mass media, rencontres, pèlerinages, programmes de cinéma et de télévision pour réaliser l’expansion du mouvement.

Au niveau international, l’Evêque João Venâncio de Fátima-Leiría a été le premier Président International. Le siège international a été établi chez Domus Pacis, Fátima, Portugal. L'association était alors une association privée de fidèles.

Avec le Pontificat de Jean Paul II, le Grand, le message de Fátima était mieux compris comme un charisme pour l'Eglise Universelle. Jean Paul II a été véritablement le Pape de Fátima. Il a été le protagoniste de la troisième partie du secret de Fátima, qui fut révélé pendant la cérémonie de béatification des Bienheureux Jacinta et Francisco Marto, le 13 mai 2000. Le Pape a souffert une tentative d'assassinat, mais la main maternelle de Notre Dame de Fátima a dévié la balle, en sauvant sa vie pour pouvoir servir, pendant beaucoup d’années, le Siège de Pierre, l'Eglise Universelle et le monde. Le monde a besoin de "PÉNITENCE, PÉNITENCE, PÉNITENCE" pour convertir plusieurs pécheurs, sauver des nombreuses âmes et éviter de terribles souffrances causées par les péchés de l’haine et leurs conséquences.

Un nouvel effort est nécessaire pour sauver le monde et rendre possible une nouvelle ère de paix et d'espoir, comme promis à Fátima. C’est pour cela que la Nouvelle Évangélisation du monde est le objectif principal pastoral de l'Eglise Universelle pour le 21ième siècle et le nouveau millénaire. Voici comment l'Armée Bleu de Notre Dame de Fátima évolue dans l'Apostolat Mondial de Fátima. Le Saint-Siège a suggéré le changement de nom pour mettre l'accent sur l'importance d'un apostolat marial, ecclésiale dans sa nature, évitant le préjudice de certains gouvernements contre le mot "armée" et sa connotation militaire.
Professeur Américo Pablo López-Ortiz, un philosophe de Porto Rico, qui parle plusieurs langues, a été invité à écrire les principes philosophiques et théologiques de la nouvelle organisation, pour être soumis au Saint-Siège pour approbation.

En étudiant l'apostolat dans plusieurs pays, on a découvert un quatrième élément essentiel: la pratique de la Dévotion des Premiers Samedis.

Le Saint-Siège a délivré un décret d’érection de l'Apostolat Mondial de Fatima le 7 octobre 2005, fête de Notre Dame du Rosaire, comme une nouvelle association catholique de Droit Pontifical pour l'Eglise Universelle. L'Apostolat a donc acquis une plus grande nature ecclésiale avec un nouveau charisme: la Nouvelle Evangélisation du monde par le Message authentique de Fatima.

Le 3 février 2006, on a eu une cérémonie publique au Vatican, pour marquer cette nouvelle étape pour le mouvement, ainsi comme un congrès international avec la participation de beaucoup de personnalités liées au mouvement et à Fatima.

Le conseil d'administration international du mouvement a dés ce jour-là son premier président laïc, Professeur Américo Pablo López-Ortiz.

En 2010, l’Apostolat Mondial de Fatima a reçu l’approbation définitive se ses statuts.
Aujourd’hui, l’Apostolat Mondial de Fatima est actif dans 110 nations et s’accroît parce que le Message de Fatima continue d’être crucial pour la construction d’un monde meilleur, « une civilisation de l'amour, un nouveau printemps pour l'Église, une nouvelle Pentecôte Mariale.»


facebook
     twitter     youtube

Recevez notre NEWSLETTER